A propos de la PNV®

Qu'est ce que la PNV®?

Véritable rééducation du système nerveux central, la PNV® permet de réguler la plupart des troubles fonctionnels nerveux de manière naturelle et progressive.

Pour qui?
Les adultes
  • Anxiété

  • Dépression

  • Difficultés de concentration

  • Troubles alimentaires, digestifs et hormonaux,

  • etc.

Les Séniors
  • Troubles de la mémoire 

  • Troubles du du sommeil

  • Anxiété

  • etc.

Les enfants
(à partir de 5ans)
  • Dyslexie

  • Troubles du comportement 

  • TDAH

  • Difficultés scolaires

  • Troubles de la posture

  • etc.

Comment ?

Le bilan

Détection de la présence de dérèglements nerveux et évaluation de leur intensité. 

La rééducation​

Entrainement du système nerveux en vue d'obtenir des réactions nerveuses appropriées.

C'est une micro gymnastique oculaire permettant de réguler naturellement les mécanismes complexes situés à la base du cerveau.
Non invasive, cette technique permet de mesurer objectivement l’état du système nerveux, puis de réguler ses «dysfonctionnements ».

Le retour à l’équilibre fait disparaître la plupart des troubles fonctionnels

Pourquoi la PNV ®?

85 % de la population présente des troubles nerveux ou possède un système nerveux fragilisé.

50 à 75 % des consultations chez le médecin sont motivées par le stress.

 32% des troubles fonctionnels sont considérés comme psychosomatiques. 

Si la médecine traditionnelle raisonne soit en terme de maladie dégénérative ou organique soit en terme de pathologies mentales, nous ne trouvons rien qui traite de ce qu'il y a entre les deux : les troubles fonctionnels.

Votre système nerveux contrôle vos sens, votre motricité, vos émotions, vos organes, vos capacités psychiques, etc.

Par prédisposition héréditaire, surmenage ou traumatismes, le système nerveux perd son fonctionnement optimal ce qui peut provoquer de nombreux troubles fonctionnels.

 

Les dernières recherches en neuroscience montrent que la vision, représente à elle seule 60% des informations sensorielles traitées par le cerveau et met en jeux de nombreuses régions cérébrales.

 

Véritable micro-gymnastique oculaire, la PNV® permet d’impacter l’ensemble du système nerveux central et ainsi réguler une grande variété de troubles fonctionnels nerveux.

Où pratiquer la PNV ®?
Dans le centre PNV® Bordeaux

 

Pour découvrir, pour un bilan ou pour une rééducation régulière, pratiquez la PNV® dans le centre situé : 

Espace santé 

5 rue Raimu 

33600 Pessac 

A domicile
 
Comment se déroule la PNV ®?

La rééducation se déroule en deux étapes :

Le bilan
(1h30)

75€

A l'aide d'appareils d'optiques spécifiques, le bilan permet de voir comment réagit le système nerveux.

La perception déformée d'images présentées lors de testes spécifiques traduira les dysfonctionnements des mécanismes nerveux. 

Ces tests ne sont ni douloureux ni contraignants. Ils sont faciles à réaliser et accessibles aux enfants dès l'âge de 5ans.

La perception et l'interprétation d'une succession de formes avec des couleurs, des chiffres et des lettres présentées en vision simultanée et binoculaire permettront la détermination de l'éventuel dérèglement nerveux. 

Le bilan permet principalement d'apporter des explications sur l’origine des éventuelles difficultés et douleurs rencontrées. 

C'est à l'issu du bilan qu'une rééducation sera, si nécessaire, proposée.

La rééducation
(30min par séance)

A partir de
20€ la séance

Après détection du type du dérèglement nerveux, la phase de rééducation consiste à exécuter de façon répétée et progressive des exercices oculaires spécifiques. La PNV® comporte une centaine d’exercices différents. Lors de chaque séance, un test est proposé et un accompagnement est mis en place afin d’obtenir la juste perception de l’image proposée. 

 

La rééducation demande un suivi régulier (1 à 2 fois par semaine). Cette micro gymnastique oculaire permet la création de nouvelles connexions synaptiques et neuronales qui rétablissent un débit d’énergie nerveuse adapté.

 

3 grands types de tests sont travaillés lors des séances. Ils interviennent sur :.

  • Le système neuro-végétatif.

  • La vie psychique.

  • Le système sensori-moteur.

 

Les résultats de la rééducation sont pérennes et le retour à un fonctionnement rééquilibré sans effet secondaire.

En savoir plus sur la PNV ®

Dans les années 1900, George Quertant (1894 – 1964) développe la Culture Psycho-Sensorielle (CPS), connue sous le nom de Méthode Quertant®. La Pédagogie Neuro-Visuelle, branche de la méthode développée par Georges Quertant, propose aujourd'hui de par ses outils modernes une avancée de cette méthode.

LE ROLE DU SYSTEME NERVEUX


Pour bien comprendre la PNV®, intéressons nous un instant au fonctionnement du cerveau. 
Nous pouvons schématiquement diviser le cerveau en deux parties :
 

  • La partie haute appelée néo-cortex. Elle est responsable de nos activités mentales supérieures telles que prévoir, anticiper, symboliser, réfléchir, décider, etc. C’est la partie dite consciente et volontaire.

 

  • La partie basse du cerveau appelée mésendiencéphale. Elle est composée d’un grand nombre de centres nerveux régulateurs (hypothalamus*, hypophyse**…). C’est la partie inconsciente et involontaire.
    Nous n’avons pas besoin de penser pour que ces centres fonctionnent bien ou mal : ils sont automatiques !

 

La PNV® cible essentiellement ces centres régulateurs (mésendiencéphale) de la base du cerveau.

 

Comme toute horloge mécanique ou biologique, ces centres peuvent se dérégler (dès la naissance ou en cours de vie par l’accumulation de stress, de surmenage ou à la suite de traumatismes).
Ces dérèglements induisent une consommation d’énergie nerveuse anormale. Alors que les organes sont parfaitement sains, ils ne peuvent pas communiquer bien entre eux car l'énergie nerveuse n'est pas adaptée. 
Nos aptitudes mentales, psychologiques, intellectuelles fonctionnent de manière optimale lorsque toutes les zones supérieures du cerveau reçoivent une énergie nerveuse adéquate. En d’autres termes, le "sommet" accomplit le maximum si la "base" joue bien son rôle d’activateur. 
Un dérèglement nerveux peut ainsi entraîner une multitude de dysfonctionnements.
 

Ces centres de très haute précision ont pour mission de centraliser, activer et filtrer l’énergie nerveuse et d’assurer ainsi, comme l’a démontré Georges Quertant, le contrôle de nos trois modes de vie ou (systèmes) : vie de relation, vie végétative, vie psychique.​​​
 

  • La vie de relation ou vie sensorielle (système cérébro spinal) : Elle concerne notre relation avec le monde extérieur par l’intermédiaire de nos sens. Les organes sensoriels captent les vibrations de notre environnement (lumière, chaleur, son…), les transforment en influx nerveux puis les acheminent jusqu’au cerveau.
    Un dérèglement nerveux peut moyenner comme troubles sensoriels : strabisme, dyslexie, bégaiement, excès de sensibilité au bruit, à la lumière…

 

  • La vie neurovégétative (système nerveux autonome) : La vie végétative est régulée par le système nerveux autonome (sympathique et parasympathique). Elle concerne essentiellement la digestion, la circulation sanguine, les sécrétions hormonales, la thermorégulation***
    Un dérèglement nerveux peut moyenner comme troubles neurovégétatifs : céphalées, insomnies, somnolences, fatigue au réveil, boulimie, inappétence, aérophagie, énurésie, spasmophilie, troubles sexuels, allergies, bouffées de chaleur…

 

  • La vie psychique : Le bon fonctionnement de la partie haute du cerveau (néo cortex) est conditionné par le bon fonctionnement de la partie basse du cerveau puisqu'il est le support de la gestion de nos émotions, de la régulation des fonctions intellectuelles, et du sommeil.
    Un dérèglement nerveux peut moyenner comme troubles psychique : Troubles de l’humeur, du caractère, inapplication, paresse, timidité, émotivité, perte de mémoire et de volonté, anxiété, onychophagie, irritabilité, boulimie, anorexie, agoraphobie, claustrophobie, obsessions, conscience anxieuse extrême, cauchemars, troubles de la libido, états dépressifs, etc.

Le système nerveux est donc une sorte d'ordinateur central qui gère le fonctionnement du corps humain.
L’information y circule grâce à un réseau complexe de fibres nerveuses sous forme d’influx électrique et de signaux hormonaux. Son travail consiste à traiter toutes les informations que l’on reçoit depuis nos sens pour générer des réponses adaptées au niveau des muscles (système nerveux somatique volontaire et conscient) et des organes (système nerveux autonome inconscient).
Son bon fonctionnement assure donc un équilibre du corps humain. 


L’OEIL, CE PROLONGEMENT DU CERVEAU

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Peut on mesurer avec précision le dérèglement des centres régulateurs de la base du cerveau ? Indiscutablement oui,etde manière totalement scientifique et objective, grâce aux techniques mises au point par Georges Quertant (1894-1964).
 
Ce chercheur français a mis en évidence, il y a plus d’un demi-siècle, le lien étroit entre le bon fonctionnement de la vision (binoculaire et simultanée¹) et le bon fonctionnement du système nerveux.
 
Une approche que confirment et renforcent les plus récentes découvertes de la neurophysiologie.
Il est maintenant admis que l’œil est un véritable prolongement du cerveau. Une sentinelle avancée vers le monde extérieur.
 
Après des études sur la biomécanique et différentes mesures de l’activité des organes sensoriels, Georges Quertant est parti du fait que seul l’œil accomplissait des mouvements de très faible amplitude (de 1cm à 0,008 mm).
Seuls ces mouvements, à peine perceptibles, sont de fidèles traducteurs de l’activité nerveuse et peuvent être utilisés comme correcteur de la transmission d’énergie nerveuse et donc contribuer à la “rééducation” du système nerveux.
 
Si les mouvements oculaires sont perturbés par des «micro baisses» ou des «micro hausses» du débit d’énergie nerveuse, cela signifie, qu’à la source, les centres régulateurs du cerveau responsables de ces perturbations sont déréglés.
 
Par l’intermédiaire de la fonction visuelle, il est donc possible d’avoir accès à des informations précises sur la manière dont est régulée notre vie sensorielle, neurovégétative et psychique. Encore faut-il disposer d’instruments de mesure de ces perturbations.

 

LES APPAREILS - Le Bilan et la Rééducation


Ces appareils, Georges Quertant les a réalisés à partir du diploscope de Rémy². Il s’agit d’appareils d’optiques qu’il a modifiés pour permettre de mesurer près de 6 000 mouvements de l’œil. La personne à examiner se trouve face à des images géométriques organisées selon certaines lois physiques et mathématiques : notamment les lois de cristallisation de la matière ou lois d’Haüy³. Les formes et combinaisons géométriques utilisées, et les composants de ces images (couleurs spectrales, couleurs pigmentaires, noir sur blanc…) constituent autant d’excitants naturels de la cellule nerveuse, excitants qui sont au cerveau ce que l’air est aux poumons.
 
Si, lors du bilan, le sujet voit et décrit ces images-tests dans leur réalité objective, on peut considérer que son système nerveux est en parfait état de marche. En revanche, si certaines figures se déforment, fusionnent, ou disparaissent de sa vue au bout de quelques secondes ou minutes, cela signifie que l’information entrée par la rétine a été déformée en chemin avant son arrivée au cortex occipital (là où se forme l’image visuelle). Il y a donc bien, dans ce cas, anomalie du débit et de la transmission de l’énergie nerveuse.
 
Ces “caprices” de la fonction visuelle, par réaction exagérée ou insuffisante du système nerveux aux différentes combinaisons géométriques et différents excitants, mettent en évidence les difficultés que le sujet peut avoir à s’adapter à l’environnement.
 

Il s’agira ensuite d’interpréter les tests pour déterminer le taux de nervosisme4 dont il est atteint. Sans poser de questions, le praticien de la Pédagogie Neuro-Visuelle peut dès lors décrire, dans le détail, les problèmes digestifs, les insomnies, les troubles du caractère, etc., dont souffre la personne qu’il vient de soumettre aux tests.

 
Cette démonstration n’a rien de surnaturel. Elle confirme que nos trois modes de vie ou systèmes (sensoriel, neurovégétatif, psychique) sont parfaitement reliés entre eux, grâce au système nerveux.
 
Si la Pédagogie Neuro-Visuelle apporte ainsi au sujet une explication, tant espérée, sur l’origine de ses difficultés, elle lui offre surtout le moyen de les supprimer.


Après détection des erreurs du débit d’énergie nerveuse par excès ou par défaut (hyper ou hypo-réaction), la phase éducative de la PNV®  va consister à faire exécuter au sujet, sur les mêmes appareils, des mouvements oculaires volontaires qui vont corriger en amont le mauvais fonctionnement des centres autorégulateurs.

La Méthode Quertant®  et la PNV® sont aujourd’hui l'une des seules techniques cybernétiques (en agissant de façon volontaire sur l’effet, on modifie la cause) appliquée à la neurophysiologie. C'est le principe du neurofeedback. 

Ainsi, plus le sujet progresse dans la rééducation, plus le fonctionnement des centres régulateurs de la base de son cerveau s’améliore. Chaque fois qu’il sera capable de voir une image-test, pendant une demi-heure sans qu’elle se déforme, des tests plus difficiles (à partir d’autres formes géométriques et couleurs naturelles) lui seront proposés.
 
Selon les séances, la PNV® concernera :

 

  • des tests qui agiront sur la régulation du tonus musculaire (douleurs, problèmes de posture), la sensibilité à l’environnement (bruit, lumière) et les rapports sociaux

  • des tests qui agiront sur le système neurovégétatif (problèmes digestifs, hormonaux, etc.)

  • des tests qui agiront sur l’hypothalamus et le système réticulaire (anxiété, problèmes de sommeil, dépression, etc.)

 
C'est une véritable micro gymnastique qui se met en œuvre graduellement et qui fait appel à la musculature oculaire (16 paires de muscles eux-mêmes commandés par 16 paires de nerfs, eux-mêmes commandés par 18 centres pairs de la base du cerveau et un centre impair, l’hypophyse).

 

RESULTATS


Les symptômes sont toujours issus de la rencontre de plusieurs facteurs. La plupart des troubles fonctionnels ont le facteur nerveux comme cause première de leur déclenchement. Le sujet réalise des tests de plus en plus difficiles, les troubles fonctionnels dont il souffre diminuent d’intensité et s’espacent jusqu’à disparaître complètement dans plus de 90% des cas.
 
Les automatismes régulateurs sont remis correctement en place et les réactions nerveuses proportionnelles aux efforts demandés. C’est un retour -ou un accès- à un fonctionnement normal. ll n’y a ainsi pas de troubles secondaires, ni de transformation de symptômes.


Il est important de souligner qu’un individu ayant retouvé son équilibre nerveux peut ainsi exploiter son plein potentiel intellectuel. Plus qu’une thérapie, la Pédagogie Neuro-Visuelle est une véritable “pédagogie nerveuse” qui donne au système nerveux les moyens de créer, stabiliser et maintenir son propre équilibre.

 

* Centre nerveux impliqué dans la régulation de la vie végétative et des états émotionnels et affectifs.
** Glande impliquée dans le contrôle hormonal.
*** Mécanisme physiologique qui maintient constante la température interne de l’homme.
1. Vision binoculaire : les deux yeux voient le même objet. Vision simultanée : les deux yeux voient chacun un objet différent.
2. Le diploscope, appareil qui a beaucoup apporté à l’ophtalmologie a été inventé par le docteur Albert Rémy.
3. René-Just Haüy (1743-1822) est un minéralogiste, membre de l’académie des sciences, et créateur de la cristallographie.
4. Nervosisme : ensemble de troubles strictement fonctionnels d’origine nerveuse, alors que les organes sont sains et parfaitement constitués.

(Texte extrait de l'article paru dans le magazine Biocontac)

Prise de rendez-vous au :
06.30.72.09.36

Tel: 06.30.72.09.36

Mail: contact@pnvbordeaux.com

Espace Santé

5 rue Raimu 
33 600, Pessac

  • Capture d’écran 2019-05-20 à 11.14.35